Construire une piscine dans son jardin, les essentiels à savoir

Avoir un bassin privé dans son jardin est le rêve de presque tous les particuliers. Le projet requiert toutefois la réalisation de certaines démarches. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il convient de s’assurer que tout est en ordre sur le plan juridique, financier et pratique. En fonction du type de piscine que l’on veut construire, des autorisations doivent être demandées à la mairie du lieu où se trouve votre propriété. Pour en apprendre davantage sur le sujet, suivez le guide.

Les réglementations en matière de construction de piscine

D’emblée, il est important de préciser qu’un bassin privé est un ouvrage de génie civil. Il en découle que des démarches administratives doivent être effectuées par le porteur du projet avant d’entreprendre sa réalisation.

Déclaration de travaux et permis de construire

L’installation d’une piscine de 10 à 100 m 2 doit faire l’objet d’une déclaration préalable des travaux. Pour être fixé sur les différentes étapes à suivre pour sa réalisation, il faut se rapprocher de sa mairie. De plus amples informations sur la question sont également disponibles sur le site piscine.be.

En ce qui concerne les piscines dont les dimensions dépassent de 100 m², un permis d’urbanisme est nécessaire. Il s’agit d’un document écrit qui donne l’autorisation à un particulier d’effectuer certains types de travaux. C’est une manière pour la commune et la région de vérifier que votre projet respecte la législation en vigueur.

Les travaux ne nécessitant pas d’autorisation

Si vous prévoyez de construire une piscine de moins de 20 m 2, sachez qu’aucune autorisation préalable n’est requise. L’exception à cette règle concerne les propriétés qui se trouvent près d’une zone protégée. Il en est ainsi notamment des : monuments classés sites historiques.

Dans ces cas, toutes personnes souhaitant faire construire une piscine doivent se rendre auprès du service d’urbanisme de sa mairie pour faire une déclaration de travaux et requérir une autorisation. Et cela même si la superficie de la piscine est inférieure à 10 m 2.

construction d’une piscine

Les différentes phases de la construction d’une piscine

Il s’agit d’un projet qui ne se fait pas à la hâte. Il requiert une planification minutieuse. La première chose à faire est de choisir l’emplacement pour son futur bassin privé. Pour ce faire, il est préférable d’opter pour un endroit bien ensoleillé. Veillez également à ce qu’il soit protégé des vents dominants et de certains regards indiscrets.

Les étapes à suivre pour l’installation de sa piscine

Une fois que l’emplacement de votre coin d’eau a été choisi, il est temps de procéder aux travaux proprement dits. L’opération consiste notamment à :

  • tracer votre bassin : cela permet de s’assurer que rien ne traverse le sol. Il peut se faire en quelques heures ;
  • faire le terrassement : il marque le début du chantier. Il permet aussi de délimiter l’emplacement et la profondeur de la piscine ;
  • procéder au drainage ;
  • installer les structures du bassin : les techniques utilisées peuvent différer en fonction du type de piscine ;
  • mettre en place les différentes canalisations ;
  • poser les revêtements de la piscine ;

Une fois que toutes ses démarches ont été réalisées, vous pouvez entreprendre la mise en eau. La durée de l’opération peut varier en fonction de la taille de votre bassin.

Vous pouvez également voir ce site pour retrouver d’autres articles intéressants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.