Astuces pour une meilleure gestion technique d’appartement

Investir dans l’immobilier est un placement sûr sur le long terme. Les gens ont tendance à penser qu’un tel investissement nécessite la mobilisation d’un budget conséquent, mais il est possible de le faire sans trop impacter votre finance.

Bien que les nouvelles bâtisses puissent avoir un franc succès auprès des potentiels acheteurs, un appartement confortable et en bon état a également toutes ses chances de leur plaire.

Afin d’ajouter une plus-value à votre appartement, vous devez disposer d’un plan pour gérer efficacement ses aspects techniques. Si vous souhaitez une aide dans le domaine, voici quelques astuces que vous devez mémoriser.

Rédiger un bail de location légale obligatoire

Avant de mettre en location votre bien, vous devez disposer d’un modèle de bail pour que le contrat puisse se faire en bonne et due forme. Auparavant, les bailleurs étaient libres de signer un bail selon n’importe quel modèle dégoté sur internet. Cependant, les termes peuvent être incomplètes et/ou obsolète par rapport aux dernières lois, ou encore truffés de clauses abusives.

Des sites spécialisés proposent un modèle légal obligatoire de bail, comme mentionné sur https://rencura.be/fr. Afin de protéger les deux contractants, il est possible d’élaborer un modèle qui soit adapté à la situation en introduisant des clauses pouvant les protéger en cas de contentieux.

assurance loyer impayé

Prévoir une assurance loyer impayé

Le risque d’avoir des impayés de loyer est la hantise numéro un des bailleurs. Malgré un contrat en béton, le locataire peut ne pas payer le loyer à temps, intentionnel ou non. Afin de se prémunir contre cet aléa, le propriétaire a le choix entre recourir à une caution ou à une assurance.

Dans le premier cas, l’acte de caution solidaire renferme les obligations du garant en cas de manquement du locataire. Dans cette optique, le garant est chargé de payer le loyer en question. Pendant ce temps, le propriétaire devra entamer une procédure d’expulsion à l’encontre du fautif.

Le second cas suggère de souscrire une assurance loyer impayé qui vous indemnisera automatiquement du montant du loyer dès le premier mois d’impayé. Par ailleurs, l’assureur se chargera de toute la procédure judiciaire d’expulsion de locataire. Celle-ci reste la plus plébiscitée grâce à son efficacité.

Mettre en évidence l’état des lieux

Dans le contrat à signer, une section est dédiée à l’appartement en question. Dans le modèle de bail, l’état des lieux d’entrée et celui de sortie des locataires apparaissent côte à côte. Elle doit être impérativement remplie, paraphée et signée au moment de la remise des clefs par tous les locataires présents sur le bail. À compter de cette date, le locataire pourra demander au bailleur de compléter l’état des lieux dans les 10 jours qui suivent.

Au-delà de cette durée, c’est au bailleur de prouver que logement a été livré en bon état. Il est même conseillé d’ajouter des photos dans le contrat pour éviter tout contentieux. L’autre alternative serait d’engager un professionnel pour constater l’état des lieux. Les courtiers, les agences, et les promoteurs du secteur sont les mieux placés pour réaliser ce travail.

D’autres techniques pourraient venir s’ajouter à ces astuces pour une location dans les règles de l’art. Pensez seulement à ne donner les clefs qu’une fois tous les sujets traités.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.